Dernier regards : Le communisme par balles

0
11

25 portraits de condamnés à mort peints par Madeleine Melot

Centre culturel Alexandre Soljenitsyne
Du Mardi au Samedi, de 10h à 18h30
11 rue de la montagne Sainte-Geneviève 75005 Paris

Des dizaines de millions d’êtres humains ont été sacrifiés avec alacrité et sans honte en ce XXe siècle communiste. La peintre Madeleine Melot a extrait à son tour quelques portraits pour en faire des tableaux non pas artistiques, mais réalistes. Ce travail, que l’on peut désormais admirer, donne aux froides photos de police une dimension nouvelle sur le sort funeste qu’ont connu ces victimes de tous âges, de toutes conditions. Madeleine Melot n’a pas cherché à interpréter mais à reproduire aussi fidèlement que possible ces visages saisis d’effroi. Sa touche d’artiste est porteuse d’humanité, ce dont justement cet univers était dépourvu.

Regardez ces tableaux, scrutez ces portraits, fixez leur regard et tout à coup vous aurez l’impression qu’ils vous crient, vous hurlent le désespoir, l’incompréhension, la fatalité éprouvés par ces sacrifiés pris dans les rets d’une politique meurtrière, dont ils ne pouvaient comprendre ni la raison, ni l’intérêt sinon qu’ils allaient y perdre leur vie. Existe-t-il plus cruel destin que celui provoqué par l’arbitraire ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here