ISLAMOPHOBIE, RUSSOPHOBIE, SINOPHOBIE, RACISME… : LES MOTS QU’ADORENT LES PROGRESSISTES, LES DICTATEURS ET LEURS SUPPÔTS

0
9

Les dictatures et les autocraties ont tout un arsenal de procédés pour se débarrasser de ceux qui les contestent. Il y a, bien sûr, la manière expéditive, stalinienne, celle de l’exécution sommaire ou de la déportation rapide. Il y a aussi des formes apparemment moins brutales : on organise un procès, qui bien sûr n’est qu’un simulacre puisque le verdict est décidé avant même qu’il ne commence.

Enfin, certains régimes autoritaires se contentent de déconsidérer les dissidents, en répandant des rumeurs : ils sont fous (il faut l’être pour s’en prendre au leader suprême), ce sont des espions payés par l’Occident (par les Américains surtout), ou ils sont tout simplement manipulés par les forces occultes des démocraties de l’Ouest. Ou tout à la fois. Ces pratiques  sont encore courantes en Corée du Nord, à Cuba, en Chine, en Russie, en Iran…

Il y en a une que nous aimons bien, chez nous aussi : discréditer l’adversaire. Qui critique  l’islam (ou seulement les islamistes) s’expose à être traité  d’islamophobe ou de raciste. « Tous les musulmans ne sont pas des terroristes ! » s’indignent les bien-pensants. Oui, bien sûr, mais pratiquement tous les terroristes sont musulmans. C’est un fait incontestable. Ceux qui ont perpétré les attentats de New York, de Londres, de Madrid, de Paris, de Nice, de Boston ou de Bali, pour ne citer que les plus terribles, sont des musulmans. Le dire ne signifie pas condamner tous les musulmans, pas plus que critiquer la dictature de Xi Jinping, comme nous le faisons régulièrement, ne signifie rejeter en bloc la Chine et les Chinois.

De même,  parler des crimes de Poutine ne relève pas d’une quelconque russophobie mais exprime de l’horreur à l’égard d’une autocratie qui détruit et qui tue. D’ailleurs, le plus grand russophobe est Poutine en personne. C’est lui qui crée le chaos, comme l’a très bien écrit Françoise Thom, c’est lui qui enfonce son pays, c’est lui qui  envoie à l’abattoir des dizaines de milliers de Russes. On peut connaître et aimer ces cultures, celle de la Russie, celle de la Chine,  mais néanmoins mépriser les dirigeants de ces pays qui, eux, haïssent bien la France et l’Occident et n’ont aucune réticence à le proclamer.

Comme le font aussi les terroristes islamistes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here