Pourquoi le déploiement de l’IA en entreprise doit avant tout passer par la formation

0
4

Comme toutes les révolutions technologiques, l’IA génère autant d’espoirs que d’angoisses dans les entreprises. Pourtant, lorsqu’elle est comprise et maîtrisée, elle constitue un outil terriblement efficace pour optimiser la productivité, booster la capacité d’innovation, augmenter la rentabilité et le chiffre d’affaires, perfectionner le relationnel client, ou encore améliorer la productivité et l’employabilité des collaborateurs.

L’arrivée des premiers ordinateurs, le développement des outils informatiques, la généralisation d’Internet… Chaque révolution technologique a apporté son lot de bouleversements au sein des entreprises, générant des appréhensions parmi les dirigeants comme les collaborateurs. Mais aujourd’hui, force est de constater que tous ces outils apparaissent comme des évidences.

Les nouvelles technologies n’ont pas seulement permis aux entreprises de gagner en productivité, elles ont aussi rendu le travail plus épanouissant pour les salariés, en les déchargeant de tâches à faible valeur ajoutée, par exemple. Pour l’intelligence artificielle générative (IAG), c’est exactement la même chose, et ceux qui ont déjà franchi le pas ne le regrettent pas.

Selon une étude réalisée par OpinionWay pour Dékuple en avril 2024, 93% des sociétés considèrent que l’IAG représente une réelle révolution pour leur activité. Et contrairement aux idées reçues, elles constatent que cette technologie disruptive s’avère utile et indispensable pour tous les pôles et fonctions support de l’entreprise. Si l’on entre dans les détails, on s’aperçoit que pour le moment, l’IAG est surtout utilisée par les services marketing et informatique qui en tirent de nombreux profits. Le commercial, l’innovation et la R&D suivent de près, loin devant les ressources humaines et le juridique.

Dans leur quasi-totalité, les entreprises sont conscientes que l’IAG offre de nouveaux horizons pour repenser leur activité et accélérer leur développement. Mais encore faut-il savoir comment embrasser ce nouvel outil aux capacités insoupçonnées.

Une aide à la prise de décision stratégique

Aujourd’hui, 62% des entreprises françaises ont au moins engagé des tests sur l’IAG. Parmi elles, 6% l’ont déjà intégrée pleinement, tandis que 27% en sont encore au stade du développement ou de l’implémentation. Dans les sociétés l’ayant pleinement adoptées, l’IAG est utilisée dans de nombreux process automatisés, comme la connaissance des consommateurs, les chatbots et le relationnel client, la logistique, ou encore l’automatisation de tâches, la création de contenus ou la génération de rapports. Elle est également cruciale dans l’aide à la prise de décision stratégique, pour générer des idées nouvelles, augmenter la rentabilité, booster la créativité, etc. Autre chiffre intéressant, celui des embauches : 27% des entreprises ont déjà recruté de nouveaux salariés pour intégrer l’IAG dans leur fonctionnement, tandis que 55% d’entre elles prévoient de le faire.

Si les entreprises savent qu’elles devront un jour ou l’autre surfer sur la vague de l’IA générative, cette prise de conscience tarde à se matérialiser en actes. Malgré son caractère déjà indispensable pour gagner en productivité et en compétitivité, 75% des entreprises n’ayant pas encore intégré l’IAG dans leur fonctionnement ne comptent pas le faire avant 2025. Pire, plus d’une société sur trois prévoient d’attendre 2026 pour l’implémenter. Mais d’ici là, il sera trop tard car les réfractaires se seront déjà largement fait distancer par la concurrence. C’est pourquoi, il faut agir sans tarder.

Des formations pour tirer le meilleur de l’IAG

Comme pour tout nouvel outil technologique, la maîtrise de l’IAG demande un minimum de pratique et de connaissances. Il est donc logique que 87% des entreprises mettent déjà des outils d’IAG à disposition de leurs salariés, afin qu’ils puissent se familiariser avec la technologie, et que 59% des équipes dirigeantes aient déjà réalisé des formations sur ces sujets. Pour autant, il reste de gros efforts à fournir pour que toutes les équipes concernées soient au point sur l’IAG, et qu’elles en comprennent tous les enjeux. Selon une étude récente réalisée par LinkedIn, seules 38% des entreprises françaises s’engagent activement dans l’accompagnement de leurs collaborateurs vers la maîtrise de l’intelligence artificielle. Pour combler leur retard sur l’IA, elles privilégient pour le moment le recrutement de compétences en externe.

Si tous les collaborateurs d’une entreprise se doivent de maîtriser un minimum l’IAG, c’est d’autant plus vrai pour les comités de direction, dont la formation apparaît plus qu’essentielle pour piloter efficacement les initiatives de transformation numérique, promouvoir une culture de l’innovation au sein de l’entreprise et encourager l’acceptation de nouvelles technologies par les collaborateurs. En effet, les décideurs se doivent d’être parfaitement armés s’ils veulent exploiter à fond le potentiel de l’intelligence artificielle, et ainsi renforcer la compétitivité comme la croissance des entreprises qu’ils dirigent.

Les formations proposées aux entreprises démarrent dans un premier temps par une initiation à l’IA, avant d’aborder dans un second temps des techniques plus avancées. L’enseignement se penche ainsi sur les concepts propres à cette technologie, les notions-clés à connaître pour la maîtriser, mais aussi sur l’état actuel du secteur, avec ses applications les plus récentes et celles qui s’apprêtent à bouleverser le fonctionnement des entreprises. Ces formations se penchent également sur les enjeux accompagnant la révolution IA, qu’ils soient légaux, économiques, éthiques ou techniques, afin de permettre aux participants de bien cerner les forces et les limites actuelles de l’IAG.

De la théorie à la pratique

Pour bien comprendre la valeur ajoutée qu’apporte l’IAG aux entreprises, les dirigeants comme les collaborateurs se doivent de l’expérimenter. C’est pour cela que toutes les offres de formation s’attardent particulièrement sur les possibilités pratiques offertes par les IA génératives (traduction, génération de contenus visuels ou audio, etc.), ainsi que sur la prise en main des outils disponibles pour les mettre en œuvre dans l’entreprise. Les participants peuvent ainsi comprendre les implications concrètes de l’IA pour leur métier, notamment par le biais d’études de cas concrètes.

Si vous cherchez un organisme pour vous former à l’IAG, ainsi que vos collaborateurs, optez pour un acteur proposant un accompagnement personnalisé. Il vous épaulera dès les premières étapes de la formation, jusqu’au déploiement des projets d’IAG au sein de votre organisation. Il s’assurera également de l’implication de l’ensemble des collaborateurs dans le processus d’adoption de l’IAG, en les intégrant dès le départ dans une démarche collective et collaborative englobant toutes les composantes de l’entreprise. Enfin, il vous offrira des conseils avisés pour bien identifier vos axes de développement stratégique, que ce soit en interne ou en externe. C’est la philosophie du Groupe Dékuple. Cette entreprise familiale européenne, qui a plus de 50 ans d’existence et qui est aujourd’hui un acteur majeur du data marketing cross-canal, s’attache notamment à identifier les projets éligibles à l’intelligence artificielle générative, afin de mettre en place des actions concrètes à intégrer dans chaque organisation, tout en préparant le terrain pour les évolutions à venir. Cela peut passer par la création de nouveaux services ou encore la réalisation d’offres innovantes enrichies grâce à l’IA… L’intelligence artificielle offre un univers des possibles sans limites, mais encore faut-il savoir quelle voie choisir dans cette profusion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here