Onecoin: l’ex-patronne de l’Arnaque bitcoin à 4 milliards tente le coup du siècle

0
39

Si la colossale pyramide de Ponzi OneCoin, historiquement considérée comme la plus grosse arnaque crypto de tous les temps, semble parfois appartenir à un passé lointain, son emblématique patronne bulgare Ruzha Ignatova fait de nouveau parler d’elle en 2023. En jeu, la tentative de récupération de sa luxueuse villa londonienne.

MOTHER PONZIA

Elle ferait presque passer Sam Bankman Fried, feu-patron de FTX, pour un modeste joueur de bonneteau à la petite semaine.

Elle, c’est la papesse du Ponzi, l’impératrice de l’escroquerie crypto et Bitcoin, la seule est unique ex-présidente de OneCoin, le scam crypto aux 4 milliards de dollars de préjudice et aux centaines de milliers de victimes, j’ai nommé Ruzha Ignatova.

Son sourire ultra-bright et un rien carnassier, sa chevelure noir de jais et sa manucure soignée ornent les locaux de multiples services judiciaires à travers le monde. Un monde que pourtant elle semble avoir déserté depuis 2017, année où sa cavale internationale a commencée.

Qu’on en juge : membre permanent de la liste des 10 fugitifs les plus recherchées au monde par le FBI, finaliste incontestée des VIP de la délinquance selon les critères Europol (ou elle entretiendrait une taupe, ça ne s’invente pas), poursuivie par la justice allemande qui ne lâche rien, tout en convenant que celle qu’on a baptisée la « crypto-queen » demeure introuvable depuis des années, laissant même certains imaginer qu’elle ait pu opérer la transition pour devenir… un « Crypto-King »… le palmarès est impressionnant.

Portrait criminel : version masculine de la Cryptoqueen
La V2 de Ruzha Ignatova ? – Source : TradingPedia

Introuvable, évanescente, peut-être même morte et intégrée aux fondations anonymes d’un bâtiment possédé par une de ses victimes plus revancharde que les autres, Ruzha Ignatova demeurait résolument introuvable... jusqu’à un étonnant signe de vie il y a 48 heures.

GOD SAVE THE CRYPTO QUEEN

On le sait, les anciens collègues de Ruzha Ignatova rendent actuellement des comptes à la Justice devant diverses juridictions, leurs avocats tentant de leur éviter plusieurs centaines d’années de prison. Mais ceux de Ruzha Ignatova ont apparemment été chargés par cette dernière d’une toute autre mission : tenter de récupérer une de ses luxueuses villas londoniennes.

C’est en tout cas ce que nous apprend le journal britannique The Times, précisant que le bien en question se constitue d’une villa de 3 chambres, évaluée à 13.5 millions de livres sterling. Qualifié de « penthouse ultime », le logement de 650 mètres carrés, disposerait d’une piscine et serait décoré « d’œuvres d’art d’une valeur de 500 000 livres. »

L’histoire ne raconte pas si Ruzha Ignatova prévoit de réinvestir les lieux comme si de rien n’était, dans l’hypothèse assez fumeuse où cette demande surréaliste venait à être acceptée par l’administration fiscale et la justice britannique. On notera en tout état de cause une déconnexion avec la réalité et une capacité à tenter d’aller toujours un peu plus loin dans l’esbroufe avec un naturel déconcertant, une marque de fabrique décidément récurrente chez les délinquants cryptos au travers des années.

Les catastrophes, les hacks et autres Ponzi, ça n’arrive pas qu’aux autres ! Il vaut mieux ne jamais confier la sécurité de vos cryptomonnaies à un tiers. Pour dormir l’esprit tranquille, équipez-vous d’un  wallet hardware sécurisé Ledger, il y en a pour toutes les bourses. Votre sécurité n’a pas de prix (lien commercial).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here