Thursday, April 18, 2024
Home Recommendations Ce château sur la Côte d’Azur, confisqué à un Russe, sera mis...

Ce château sur la Côte d’Azur, confisqué à un Russe, sera mis aux enchères

Vue aérienne sur le cap d’Antibes et le château de la Garoupe. Crédit Photo : ANDBZ/ANDBZ/ABACA
Vue aérienne sur le cap d’Antibes et le château de la Garoupe. Crédit Photo : ANDBZ/ANDBZ/ABACA

Cette luxueuse demeure qui a appartenu à un homme d’affaires russe, décédé 2 ans avant la confiscation, sera mise en vente à partir du 16 juin.

Le château de la Garoupe, luxueuse demeure sur la Côte d’Azur, confisquée en 2015 à l’homme d’affaires russe Boris Berezovski décédé deux ans auparavant, est mis en vente, a annoncé vendredi l’Agence publique gérant les avoirs saisis en France. «Ce joyau immobilier de la French Riviera, construit pour un Lord anglais et par lequel sont passés Pablo Picasso, Cole Porter ou encore Ernest Hemingway, représente un héritage architectural et culturel hors norme. Son acquisition offre une opportunité unique de posséder une résidence de prestige chargée d’histoire dans un cadre enchanteur», promet l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (Agrasc).

Situé au Cap d’Antibes, le domaine, qui jouit d’une «vue panoramique imprenable sur la mer Méditerranée», se compose d’une maison de maître ainsi que de cinq autres bâtiments servant de dépendances ou locaux d’habitation, le tout déployé sur un parc paysager d’environ 10 hectares qui compte une piscine, un jacuzzi et un terrain de tennis. Du 16 juin au 17 juillet, les personnes intéressées par l’acquisition de la propriété peuvent se manifester «en soumettant un dossier de présentation au notaire de l’Agrasc», précise cette dernière. Les candidats retenus pourront ensuite présenter leurs offres à compter de septembre 2023.

Éminence grise de Boris Eltsine

Le château de la Garoupe, tout comme la propriété voisine du clocher de la Garoupe, avaient été confisqués par la justice comme les produits d’un délit de blanchiment aggravé commis par une société d’investissement (Sifi) et son gérant, Jean-Louis Bordes, considérés comme des faux-nez du véritable financeur et propriétaire: Boris Berezovski. La justice française, sollicitée par la Russie, a mis plus de 10 ans à démêler un entrelacs de sociétés dans le monde entier et retracer les flux d’argent ayant servi à l’acquisition pour 8,4 millions d’euros, via la société Sifi, du château de la Garoupe en décembre 1996, puis l’année suivante du clocher de la Garoupe acquis pour 13,5 millions d’euros.

Depuis les visites de la famille impériale au milieu du 19e siècle, la Côte d’Azur n’a cessé de jouir d’une incroyable popularité auprès des Russes et notamment des nouveaux riches qui y ont acquis des propriétés après la chute du mur de Berlin en 1989. Boris Berezovski a été l’un des premiers à avoir jeté son dévolu sur le Cap d’Antibes. Éminence grise de Boris Eltsine, tombé en disgrâce à l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, l’homme d’affaires s’était exilé à Londres où il était devenu un farouche opposant au Kremlin. En mars 2013, il a été retrouvé pendu dans sa résidence privée, dans des circonstances restées floues.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here